• Comment est née l’association contre la violence à Saint-Denis / Plaine Commune ?

    L'association contre la violence est née d'abord d'un collectif sans parti pris politique et racial. Un jour, de novembre 2003, à 19h à Saint Denis, Natacha Fellous a été victime d'un vol à la portière. Vitre passager brisée en mille éclats se répandant avec force à l'intérieur du véhicule et dans les cris de terreur, un bras ganté qui attrape furtivement son sac à main posé à même le sol. Pendant ce temps, cette nouvelle victime ne savait pas que d'autres subissaient le même jour, une agression plus ou moins violente mais de toutes les façons, une agression. En effet, la réalité, à Saint-Denis, Plaine Commune va bien au delà de l'imaginable, et ne peux être simplifiée et synthétisée par une série de statistiques. Des personnes âgées, frappées sans aucune retenue pour un porte monnaie à peine rempli, des gamins de 13 ans rackettés et terrorisés, des femmes pour la plupart agressées deux fois, voire trois, pour un sac dont le contenu ne méritait pas évidemment le traumatisme laissé. ….bref, une situation inacceptable dans une ville où ces citoyens ont choisi d'habiter parce qu'il fait aussi bon y vivre. Très rapidement, l'idée du collectif a suscité de très nombreux appels et réactions des Dionysiens et de personnes résidant en dehors de la ville. Le collectif en deux semaines à réunit plus de 350 signatures et s'est structuré en association (lien sur les statuts) pour dénoncer la violence à Saint Denis. Affirmer haut et fort que cette violence est inacceptable.
  • Articles récents

  • Accueil
  • > Archives pour février 2008

lettre ouverte école pasteur calmette floréal

Posté par marcrozanes le 14 février 2008

lettre ouverte école pasteur calmette floréal pdf lettreouvertepasteurcalmettefloral.pdf

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Réponse de Georges Sali à l’adresse publique de l’association contre la violence

Posté par marcrozanes le 13 février 2008

Bonjour,

Je vous remercie pour l’engagement citoyen de votre association qui, par cette démarche, tend à fournir des éléments d’appréciation sur la question de la sécurité à Saint-Denis à nos concitoyens.

La liste « ensemble pour l’avenir de Saint-Denis » s’est engagée sur un ensemble de propositions dans ce domaine qui est, selon nous, au coeur des préoccupations des Dionysiens.

Le document suivant est un extrait de nos 58 propositions :

VI- Vivre paisiblement dans notre ville

L’insécurité est réelle à Saint-Denis : la nouvelle Municipalité doit s’engager résolument dans une politique de tranquillité publique pour tous.

è adoption d’un nouveau contrat local de sécurité («nouvelle génération») avec mise en œuvre des actions coordonnée par la Ville

è travail en étroite concertation avec les institutions Police et Justice

è soutien engagé aux politiques de prévention de la délinquance

è programme d’aide systématique et concrète aux victimes d’actes délictueux

è demande du doublement des effectifs de la Police nationale et de mise en place d’une vraie Police de proximité ; aide au rétablissement de la confiance entre la Police et les habitants

è renforcement de la Police municipale en effectifs avec des missions claires dans tous les quartiers

è mise en place de la vidéo protection dans certains lieux publics très fréquentés

è présence renforcée dans l’espace public (éducateurs de rue, médiateurs, correspondants de nuits, …)

è forte implication municipale pour aider à la mise en œuvre efficace de TIG comme alternative aux peines de prison.

Vous pourrez constater notre détermination à ce que la future Municipalité soit pleinement engagée dans l’action en faveur du retour à la tranquillité publique pour tous dans notre ville.

Les différents points concrets que vous évoquez dans votre interpellation sont d’ores et déjà inclus dans les fiches actions du Plan de Prévention de la Délinquance adopté en juin 2006. Les élus socialistes l’avaient pleinement approuvé. La Direction municipale a refusé de le mettre en oeuvre malgré sa signature solennelle avec le représentant de l’Etat ! Je vous invite à vous reporter aux déclarations du Maire-adjoint à la Tranquillité Publique, M. Alain Laute, lors de la dernière séance du Conseil Municipal.

Dès le mois d’avril, une fois la nouvelle majorité installée, nous aurons la volonté de respecter les engagements pris dans les meilleurs délais.

Espérant avoir répondu à vos interogations et restant à votre disposition,

Très cordialement à votre écoute,

Georges Sali

Publié dans municipales 2008 | Pas de Commentaire »

 

Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RogeurNorris
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres